Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Bonne année 2022 !

Je vous souhaite une très belle année 2022, brillante et parfaite comme vous l’êtes !

Une année qui commence de nouveau sous le signe de la pandémie du Covid, qui nous contraint et fatigue un bon nombre d’entre nous.

Alors comment trouver malgré tout l’élan, l’énergie vitale pour attaquer cette nouvelle année dans la joie et l’optimisme ? Comment tirer notre épingle du jeu et continuer à avancer sur notre chemin de vie ?

Un petit rappel de quelques règles de base, applicables dans n’importe quelle situation, s’impose en ce début d’année :

  • Gérer son stress et ses émotions « négatives » : c’est primordial ! Le stress et les émotions « négatives » sont polluantes. J’emploie les mots « émotions négatives » même si je n’aime pas trop ce terme, mais il faut trouver un terme. Il n’y a pas d’émotion négative en tant que telle, toutes nos émotions disent quelque chose de nous, de ce que nous ressentons, et rien n’est de ce point de vue-là bon ou mauvais. En revanche, il est évident que certaines émotions sont associées à du bien-être, et d’autres plutôt à une sensation de mal-être. Ce sont ces émotions que je vais ici qualifier d’émotions négatives ; la peur, l’angoisse, l’inquiétude… ces émotions, lorsqu’elles sont présentes sans raison concrète, alimentées plutôt par un mental agité que par des causes réelles et imminentes, nous prennent beaucoup d’énergie, voire nous minent complètement. Il est donc important de trouver les outils qui vous conviennent pour gérer ces émotions et les transformer en émotions positives. Pour cela, la méditation, la sophrologie ou encore la psychologie positive peuvent aider. Des choses très simples peuvent être mises en place au quotidien comme la pensée positive ou des exercices de respiration 😉
  • Favoriser un bon sommeil : indispensable pour votre vitalité ! Pour un sommeil de qualité, le point précédent est important, mais aussi, il est essentiel de garder en tête qu’un bon sommeil se prépare tout au long de la journée. Cultiver une hygiène de vie qui privilégie le bien-être, le soin de soi-même. Cela ne veut pas dire passer les journées à se faire chouchouter, masser… mais simplement ne pas en faire trop, ne pas aller trop vite, et surtout faire des pauses. Ne soyez pas à fond absolument toute la journée, laissez votre corps et votre esprit se détendre, se reposer ; de toutes façons, vous n’êtes pas efficace non-stop. Notre cerveau, comme tout ce qui compose notre corps, n’a pas vocation à être utilisé sans interruption. Laissez-le donc se reposer plusieurs fois par jour, et activez votre corps pour vider votre tête : marche, sport, exercices de respiration…
    Si vous rencontrez des difficultés liées au sommeil, mangez tôt et léger le soir et laissez les écrans de côté bien avant le moment d’aller vous coucher. Si l’endormissement est difficile, concentrez-vous sur votre respiration pour laisser le calme vous envahir.
  • Faire une activité physique : notre corps a besoin de mouvement. Notre mode de vie sédentarisé à l’extrême est un supplice pour lui… et pour notre cerveau d’ailleurs ! Comme dit plus haut, nous surinvestissons notre cerveau et sous-investissons notre corps. Or le corps est fait pour bouger, pour être en mouvement. Il est physiquement, mécaniquement conçu pour bouger.
    L’idéal est de prendre le temps de faire du sport au moins deux fois par semaine, de préférence en extérieur, dans le meilleur des cas en pleine nature, une bonne heure.
    Si cela vous paraît impossible à ce stade, procédez par petits pas, et introduisez en douceur ce mouvement, source de bien-être (production d’hormones de bien-être et bonnes sensations physiques) et de vitalité, progressivement dans votre quotidien.
    Quelques pistes : descendre un arrêt de bus ou une station de métro avant votre arrêt et terminer à pied, bannissez les ascenseurs ou escalators et prenez les escaliers, si vous avez un animal de compagnie, promenez-le vraiment, au-delà de lui faire faire ses besoins, allez marcher un moment après déjeuner le midi, étirez-vous régulièrement, prenez le vélo au lieu de la voiture…
  • Adopter une bonne alimentation : Hippocrate disait il y a 2400 ans « Que ton aliment soit ton premier médicament »… Quelle phrase éclairée ! Je resterai ici très générale tant les conseils concernant l’alimentation doivent être personnalisés en fonction de la constitution de chacun. Il est pour autant impossible de faire l’impasse sur ce point essentiel s’il est question de se sentir bien et d’être plein de vitalité.
    Il s’agit en effet à la fois de se faire plaisir et de garder en tête que la fonction première de l’alimentation est de donner à notre corps ce dont il a besoin pour bien fonctionner. Evidemment si l’on s’en tient à cela, c’est pas super drôle… mais se le rappeler peut éviter certains excès 😉
    Là encore il y a quelques règles de base à retenir : bien s’hydrater, manger frais, varié, de saison, des produits le moins transformés possible, prendre ses repas le plus possible à heures fixes et éviter de grignoter entre les repas. Manger lentement, en conscience, et arrêter de manger dès qu’on est calé. Se faire plaisir avec ce que l »on aime mais sans excès.

Voilà quelques recommandations de base à garder dans un coin.., elles sont valables tout le temps, quoi qu’il arrive !

Encore bonne année et à bientôt 😉

Noémie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Défilement vers le haut